Nous avons tous en nous cette faculté du medium.Lorsque nous naissons elle est éveillée puis elle s’endort, parce que nous apprenons à raisonner, à classer, à assembler, à se servir de nos yeux des la maternelle. Ce qui est visible est, le reste est imaginaire, tout doucement, celà va rentrer dans nos têtes et nous cessons de voir, d’entendre ce qui nous parvenait.
Notre cerveau trie les informations et ne garde que ce qui lui semble pertinent, fonction de nos apprentissages et de notre environnement.
C’est pour celà que l’on pense que la médiumnité est héréditaire. Parce que dans un milieu favorable la faculté ne s’endort pas autant et même se développe.

Mais comment faire une fois adulte pour retrouver cette faculté là?

Tout d’abord, un pas très difficile même s’il parait simple : apprendre à se faire confiance. Apprendre à ne plus se dire « c’est mon imagination ».Non, c’est le ressenti et il est réel, lui.

Ensuite, être à l’écoute de tous ces petits signes invisibles que nous sentons. Apprendre à percevoir au delà de l’image par exemple.
Que nous dis un paysage en photo? une photo sombre va nous faire voir sombre comparé à un paysage lumineux, une chaumière fleurie va nous sembler accueillante face à une vieille maison décrepie. Et pourtant, la chaumière fleurie était un coupe gorge, la vieille maison, une maison protectrice et saine.
Si nous parvenons à ne pas nous laisser prendre à l’habitude, aux codes du visuel, nous pouvons nous laisser aller à passer au delà des apparences, à lire, à décoder ce que l’image dit, crie parfois. Il en est de même des visages, un air reveche ne veut pas dire une personne négative.. et pourtant on va vers le sourire..

Tout celà se travaille, s’apprend, lorsque la faculté dort, lorsque notre fonctionnement nous amène trop à  l’analyse du concret.

Chacun de nous peut le faire, tout ce désapprentissage nous le faisons en stage, en formation, pour plonger dans ce qui est au delà du miroir, « de l’autre coté du réel » comme le disait si bien le titre d’une série célèbre.

Mais déjà, j’espère que la lecture de ces quelques lignes vous aidera à avancer, ne serait ce qu’un petit peu vers cette merveilleuse faculté qui nous permet entre autres de si bien communiquer avec celui qui nous fait face, parce que nous le ressentons enfin, et que donc nous pouvons le comprendre.

Amitiés et Lumière!
Mao